Voyage à Quiberon le 29 juin 2013 Imprimer
Écrit par Michel Joindot   

Le 29 juin 2013, les CFCB organisaient leur troisième sortie en dehors de la ligne Saint Brieuc Loudéac, entre Loudéac et Quiberon via St Brieuc Rennes et Auray.

La journée a été particulièrement longue pour l’équipe CFCB puisque c’est à 4h35 que l’X 2830 a quitté Saint Brieuc à destination de La Motte, où nous avons pris les voyageurs de Loudéac (gare inaccessible en raison de la coupure de la ligne au PN 44 pour réalisation d’un pont rails). Parti de La Motte à 5h43, le train 306 a atteint Saint Brieuc à 6h45, pour en repartir à 7h00 en 21004/5 à destination de Lamballe, Rennes, Redon, Auray et Quiberon, atteint à 10h59.

A partir d’Auray, nous avons quitté la double voie électrifiée Redon Quimper pour nous engager sur la voie unique de Quiberon, sur laquelle de brefs arrêts photos ont été observés aux Sables Blancs et à l’Isthme, sous un ciel totalement couvert. Cette ligne, desservie par le « Tire bouchon », n’est ouverte que de la fin juin au début septembre, afin de permettre un accès facile à la presqu’île en évitant les embouteillages : samedi elle était bien sûr déjà ouverte, mais avec une desserte encore réduite qui permettait d’inscrire notre train dans le graphique.

L'X 2830 à l'Isthme.

L’arrêt de près de six heures à Quiberon a permis aux voyageurs et à l’équipe technique CFCB de se restaurer, de parcourir la ville déjà animée et de se promener le long de la plage. Il y avait suffisamment à faire pour ne pas s’ennuyer. Vers 16h, le soleil a enfin percé et les nuages ont commencé à se dissiper, offrant l’occasion de faire des photos sous une très belle lumière.

Le train 21006/7 a quitté la gare de Quiberon à 16h55, juste après l’arrivée du 855125 en provenance d’Auray, assuré par les X 2141 et 2115 encadrant deux remorques XR 6100. Un arrêt à l’Isthme, sous un soleil magnifique, a permis à chacun de remplir la « boîte à photos » dans ce site superbe, puis nous avons repris notre route en direction d’Auray, Redon, Rennes, Lamballe et St Brieuc, sous un ciel tout bleu.

Arrivé à Saint Brieuc à 20h45, notre train en est reparti à 20h50 en 305 en direction de La Motte (arrivée 21h52), avant de rentrer à vide à Saint Brieuc. L’engin était enfin garé à 23h15, soit près de 19h après son départ, après avoir parcouru 730 km !