Les circulations touristiques passées
Train du Père Noël 2010 PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Administrator   

Le 22 décembre 2010, 145 voyageurs, petits et grands, ont embarqué dans les gares de Loudéac, La Motte et Uzel dans le Train du Père Noël. Objectif : aller chercher le Père Noël en forêt de Lorge, au bord de la voie ferrée.

Le bonhomme rouge à bord, le train a poursuivi sa route jusqu'à Quintin où tout le monde a pu apprécier un goûter offert à l'Hôtel de la Gare avant de reprendre le train pour Loudéac.

Une belle journée, très appréciée de nos voyageurs, dont bien sûr de nombreux enfants !

 

 

 
Fête de la Patate, le 14 septembre 2008 PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Michel JOINDOT   

Le dimanche 14 septembre 2008, les CFCB assuraient un service de navettes entre les gares de Loudéac et Ploeuc l'Hermitage, dans le cadre de la Fête de la Patate qui se déroulait dans le bourg de Ploeuc sur Lié. Des bus assuraient le transport des voyageurs entre ce dernier et la gare de Ploeuc l'Hermitage, distante de quelques kilomètres. Sept allers-retours furent assurés au départ de Loudéac entre 9h45 et 18h45, par l'X 2423 en solo ou par le jumelage X2423+X3890 quand le nombre de voyageurs l'exigeait.

 

 
Journée du 13 septembre 2008 PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Michel Joindot   

Un groupe d'amateurs ferroviaires allemands et britanniques avait affrété le Picasso pour un voyage au départ de Loudéac juqu'à Saint Julien et retour : c'était la première fois que l'association réalisait un voyage pour un groupe et également la première fois qu'un train des CFCB transportant des voyageurs atteignait la gare de St Julien. Une fois revenu en gare de Loudéac, l'X 3890 allait même poursuivre sur deux kilomètres,  faisant  une incursion jusqu'à l'embranchement de la zone industrielle au PK 525.5, atteignant ainsi la limite de la section exploitée. Au delà, la ligne en direction de St Gérand et Pontivy disparaît sous la végétation. 

Le samedi matin, la BB 63958 a acheminé l'X2423 en véhicule de Saint Brieuc à Loudéac. L'autorail a été jumelé dans cette gare avec le Picasso et les deux engins ont effectué l'aller-retour Loudéac St Julien Loudéac. Puis l'X 3890 a continué seul jusqu'à la zone industrielle et retour.

Les deux engins sont demeurés à Loudéac en vue des circulations du lendemain 14 septembre (cf. la rubrique Fête de la Patate).

 
2005 : le Centenaire des Chemins de Fer des Côtes du Nord PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Michel Joindot   

Les 28 et 29 mai 2005 était célébré le Centenaire du réseau départemental des Côtes du Nord (CDN). L'association des Amis du Chemin de Fer des Côtes du Nord (AFCDN) organisait des festivités sur son site de Boutdeville, tandis que les CFCB mettaient en circulation des navettes entre le Port du Légué et la passage à niveau de la rue Chaptal, où des bus assuraient une correspondance vers le site de Boutdeville. C'était la toute première fois que les CFCB faisaient rouler leurs trains dans le cadre d'un exploitation touristique réelle. La Ville de Saint Brieuc nous avait apporté une aide précieuse en aménageant le point d'arrêt de Chaptal pour permettre la montée/descente des voyageurs en toute sécurité.

Les autorails X 2423 et 3890, qui constituaient à l'époque la totalité du parc des CFCB étaient engagés pendant ces deux journées. L'X 2423 roulait entre le port historique du Légué (carré Rosengart) et la PN de la rue Chaptal, affrontant la rampe de 20 pour mille, ce dont il s'acquitta sans le moindre problème. L'X 3890 assurait quant à lui des navettes entre le port historique et l'avant-port, en utilisant la voie portuaire construite il y a quelques années, au profil plus facile puisque totalement en palier. Sur le tronc commun entre le carré Rosengart et l'aiguille de bifurcation où se séparent la ligne "historique" montant vers la rue Chaptal et la voie de l'avant-port, la sécurité était assurée par un système de bâton-pilote.

Les deux journées furent marquées par une grande affluence, malgré des départs toutes les demi-heures entre la rue Chaptal et le port historique, et le 2423 avait parfois des airs de métro parisien aux heures de pointe. Un supplément de capacité aurait été le bienvenu, mais toute celle qui était alors disponible était mobilisée.

 
2007 : Quintin Ploeuc pour le CAAH22 et les Enfants d'Haïti PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Administrator   

Les 23 et 24 juin 2007, l’autorail X 3890 des Chemins de Fer du Centre Bretagne (CFCB) a circulé entre les gares de Quintin et Ploeuc l’Hermitage, sur la ligne de St Brieuc à Loudéac, au profit de deux associations d’enfants handicapés (le Comité d’Aide et d’Action aux Handicapés des Côtes d’Armor-CAAH22- et l’Ile aux Enfants d’Haïti).

Le Picasso, dont c’était la première sortie depuis celle effectuée en mai 2005 à l’occasion du Centenaire des Chemins de Fer des Côtes du Nord, a effectué en deux jours 16 aller-retours, soit plus de 400 km au total.

 

Le beau temps n’était malheureusement pas au rendez-vous ; le ciel est resté très couvert le samedi et la pluie tombait dru et de manière ininterrompue le dimanche, au désespoir des photographes. Cependant, la fréquentation a été excellente, puisque ce sont plus de 800 personnes qui ont emprunté le X 3890, venues revivre l’espace d’un voyage l’époque où la gare de Quintin était en pleine activité. Les voyageurs ont pu découvrir autrement que de la route la belle forêt de Lorge et à certains il a même été donné de voir un chevreuil ou des écureuils traverser la voie devant l’autorail.

 

A partir de Quintin (PK 492.8), la ligne s’élève en rampe continue atteignant la valeur de 15 pour mille, coupée seulement par un palier à la halte du Pas (PK 496.6), localité connue pour ses fonderies, aujourd’hui disparues, dont le nom se retrouve sur nombre de plaques d’égoûts partout en France. Après avoir atteint le somment près du PK 500, la ligne redescend à 12 pour mille vers la gare de Ploeuc (PK 502.3), terminus du voyage aller. La voie unique, la petite gare de Ploeuc L’Hermitage magnifiquement restaurée, les ponts en pierre typiques du réseau de l’Ouest, l’ambiance rurale, tout concourait à évoquer les lignes rurales des années cinquante, à le desserte desquelles les Picasso ont si largement contribué.

Le dimanche 24, Mme Le Balch, 94 ans, ancienne chef de gare au Pas, a été l’invitée d’honneur du Picasso, qui a effectué un arrêt exceptionnel au Pas pour lui permettre de monter et à bord duquel elle a effectué le trajet Le Pas Ploeuc Quintin Le Pas.

 
Plus d'articles...
«DébutPrécédent12345678SuivantFin»

Page 7 sur 8