Les circulations touristiques passées
Participation au tournage du film Malavita à Sées PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Michel Joindot   

Dans la nuit du 18 au 19 octobre 2012, l’autorail X 2830 a participé au tournage du film « Malavita », du réalisateur Luc Besson, en gare de Sées, dans l’Orne, sur la ligne Le Mans Argentan. C’est la première fois qu’un train des CFCB participait à un tournage de film : à cette occasion, l’autorail X 2830 avait retrouvé un magnifique logo SNCF à lettres dorées.

Parti de St Brieuc à 8h56 sous le numéro 804700, l’engin atteignait Rennes à 10h09 et marquait dans cette gare un arrêt d’une dizaine de minutes. Il continuait ensuite en direction du Mans : après un très court arrêt en gare, nous avons emprunté le contournement du Mans, itinéraire normalement non parcouru par les trains de voyageurs, afin de respecter l’orientation de l’engin souhaitée par le réalisateur. Après avoir parcouru la boucle, nous rejoignions la ligne Le Mans Rennes, que nous allions quitter peu après à la bifurcation de Petite Croix pour nous engager sur la double voie , non électrifiée conduisant vers Alençon, Argentan et Mézidon. Après un bref arrêt photo à La Hutte Coulombiers, la gare d’Alençon était atteinte à 13h48, après cinq heures de trajet dont la plus grande partie sous la pluie et l’autorail géré sur voie de service, à côté d’un AGC thermique.

L’après-midi était mise à profit pour l’ultime préparation de l’autorail et aussi une séance de photos devant le poste 1 d’Alençon qui a jusqu’ici été épargné par la modernisation, le block manuel restant en service entre Alençon et Surdon.

Vers 22H30, nous quittions Alençon pour Sées, distant de 20 km, atteint vers 23h30, le temps de parcours s’expliquant par les contraintes d’une circulation à contrevoie.

Le tournage en gare de Sées dura jusqu’à 3h30, après quoi ce fut le retour vers Alençon pour quelques heures de repos.

L’X 2830 repartait à 10h53 en direction de Saint Brieuc sous le numéro 770988. Après rebroussement au Mans, nous reprenions la direction de Rennes et St Brieuc. Deux garages en ligne étaient prévus pour laisser passer des circulations impaires : à Neau entre Le Mans et Rennes de 12h27 à 13h12 et à La Brohinière entre Rennes et St Brieuc de 14h52 à 15h02.

Nous atteignions notre destination finale à 15h47. Ce périple de 680 km et la découverte du monde du cinéma ont été pour tous les participants une belle aventure.

 
Trains de l'été 2012 PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Michel Joindot   

Pour la première fois, les CFCB ont mis en circulation des trains pendant les trois week ends de l'été, les 14 et 15 juillet, 4 et 5 août et enfin 18 et 19 août. Nous proposions des trajets St Brieuc Loudéac et Loudéac St Brieuc permettant aux voyageurs de ces deux gares d'effectuer un aller-retour complet sur la ligne. Les trains étaient assurés par l'autorail X2830, assisté pour certains trains les 14/15 juillet et 04/05 août par le Picasso X3890.

 

 

 
Train affrété du 23 juillet 2012 PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Michel JOINDOT   

Le lundi 23 juillet, les CFCB ont mis en circulation leur premier train affrété par l’Office de Tourisme du Pays de Centre Bretagne, dans le cadre de « Lundis de Loudia » (Loudia étant le nom de Loudéac en gallo, la langue parlée dans cette partie non bretonnante de la Bretagne). Nous avons emmené un groupe de 55 personnes de Loudéac à Ploeuc L’Hermitage, où elles ont visité Lumivitrail, un atelier qui créée et restaure des vitraux. A la demande du client, ce train était assuré par le Picasso X3890.

Arrivé à vide de St Brieuc (train 901) l'autorail a quitté la gare de Loudéac à 14 heures, pour atteindre sa destination à 14h36, au terme d’un trajet de 21 km.Pendant qu’un groupe visitait l’atelier, l’autre recevait des explications sur les CFCB et le Picasso de la part des membres de l’association et chacun pouvait visiter la cabine de conduite de l’autorail. Les voyageurs nous ont posé de nombreuses questions tant sur les CFCB e le Picasso que sur le chemin de fer en général (signalisation, voie, matériel…).

La visite de l’atelier du vitrail par le deuxième groupe étant achevée, nous avons quitté Ploeuc L’Hermitage à 17h40, avec 20 min d’avance sur l’heure de départ prévue et observé sur une portion de ligne ombragée un arrêt mis à profit pour se désaltérer grâce aux boissons offertes par l’Office de Tourisme. Le train atteignait Loudéac à 18h20 et repartait à 18h30 à vide (train 902) en direction de St Brieuc atteint à 19h43.

Cette superbe journée s’est déroulée sous un ciel totalement bleu et un grand soleil que le temps de la semaine précédente ne laissait pas espérer. De nombreux voyageurs se sont déclarés très satisfaits de cette expérience qui ouvre sans doute la voie à d’autres collaborations avec l’Office de Tourisme de Loudéac.

 

 
30 juin 2012 : le "Train du Mont Saint Michel" PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Michel JOINDOT   

Le samedi 30 juin, les CFCB ont mis en route leur premier train sur le Réseau Ferré National (à la vitesse maximale de 100 km/h) sous le régime des circulations dites occasionnelles. Cette manifestation était organisée par les Chemins de Fer du Centre Bretagne en coopération avec l’ADPCR (Association pour le Développement et la Promotion de la Ligne Caen St Lô Rennes).

Parti de Loudéac à 7h, l’autorail X2830 atteignait St Brieuc à 8h23. C’est dans cette gare que le remorque était attelée au train grâce au concours de la BB 63958 qui assurait la manœuvre. Nous avons repris notre route à 9h en direction de Granville avec arrêts à Lamballe, Dinan, Dol, Pontorson Mont St Michel (où nous laissions les voyageurs pour le Mont St Michel et croisions le 852807 Caen Rennes assuré par un AGC), Avranches Folligny et Coutances.

Après un premier rebroussement dans cette dernière gare, nous prenions la direction de Granville en empruntant le raccordement nord de Folligny, qui permet des relations entre Caen et Granville sans rebroussement. L’arrêt de 1h50 à Granville accompagné d’un nouveau rebroussement laissait le temps aux voyageurs de faire éventuellement un tour dans la ville et à l’équipe de se restaurer sur le quai dans une ambiance très conviviale.

Nous reprenions la route à 15h46 en direction de St Brieuc : des arrêts d’une dizaine de minutes à Folligny, Avranches et Dinan permettaient aux photographes de « mettre dans la boîte » le train des CFCB en bénéficiant d’apparitions providentielles du soleil. Un stationnement prolongé à Pontorson où nous croisions le 852871 Rennes Caen assuré par une UM d’AGC fut mis à profit pour boire un verre de cidre accompagne de galettes du Mt St Michel, offerts par l’ADPCR.

C’est à 19h53 que notre train atteignait la gare de St Brieuc. Après la coupe de la remorque, l’autorail en solo reprenait la direction de Loudéac, atteint à 21h20, après un parcours de 475 km et plus de 14h de voyage. Le dimanche matin, nous sommes remontés à vide à St Brieuc où l'X2830 a retrouvé la remorque dans le hangar.

Nous avons atteint un excellent taux d’occupation puisque toutes les places disponibles ont été vendues. Pour la première fois, les CFCB ont assuré à bord d’un train un service de petit déjeuner. Des brochures sur l’histoire des lignes empruntées, le matériel utilisé et l’association ont été distribuées aux voyageurs.

Nous tenons à remercier les différents services de la SNCF à Rennes qui ont permis l'aboutissement du dossier d'agrément des matériels et la réalisation de cette circulation, le Cadre Transport Traction qui nous a accompagnés, l'escale de St Brieuc et les agents de toutes les autres gares d'arrêt qui nous ont réservé le meilleur accueil.

Vous trouverez dans la galerie photos de nombreuses illustrations de ce périple.

 

 

 

 
Essai en ligne de l'autorail X 2830 PDF Imprimer Envoyer
Écrit par Michel Joindot   

Le mardi 20 mars 2012, l'autorail X 2830 a effectué une marche d'essai entre St Brieuc et Lamballe et retour (trains 739628 et 739605), dans le cadre de son homologation en vue de pouvoir circuler sur l'ensemble du Réseau Ferré National.

Garé la veille sur voie 19, l'autorail, une fois la préparation effectuée, a gagné la voie E d'où avait lieu le départ. Il a quitté la gare de St Brieuc à 8h40 en direction de Lamballe atteint à 9h10. L'X2830 est reparti de cette gare à 9h20 pour être de retour à Saint Brieuc à 9h45. Des tests de freinage ont eu lieu au cours de la marche.

Au cours de cette marche, destinée à tester le comportement de l'autorail en ligne ainsi que ses capacités de freinage, la vitesse de 100 km/h a été atteinte pour la première fois depuis juin 2009, lorsque l'engin était arrivé par ses propres moyens à Loudéac pour y être radié et intégrer le parc moteur CFCB.

Accéder à la galerie photos et voir les images de cette circulation spéciale.

 
«DébutPrécédent12345678SuivantFin»

Page 4 sur 8